jeudi 30 septembre 2010

Québec/Tadoussac

Mardi, départ à 8h en direction de Québec. On était un petit groupe de 14 personnes. Après 3h de route, nous voilà à Québec, nous avons 2h pour manger. On c'est posé au "petit cochon dingue". A 14h on a rejoint le car pour une visite guidée de 2h. La guide était vraiment génial, plein d'humour. De 16h à 19h, temps libre. C'était un peu trop long, en plus avec la pluie, on pouvait pas bien profiter. On a manger une queue de caribous histoire de se réchauffer et de reprendre de l'énergie. A 19h, direction le motel "Le voyageur".




Mercredi, 8h départ pour Tadoussac. Manque de chance, une fois monté dans le car, il ne démarre pas, panne. Obligé d'appeler un dépanneur. C'était un problème de batterie. 30 min après, le car démarre on peut enfin partir. Sur la route, on croise des chasseurs, avec un orignal fixé à l'arrière de leur voiture, impressionnant. Du coup, on les a suivi. Une fois les photos prises, nous voilà repartit. Après 2h de route, nous voilà arrivé. Nous avons eu 30 min pour manger et hop direction le zodiac.




Une fois bien équipé de pantalon/salopette et d'un énorme manteau, on peu enfin partir.
On a été pas mal secoué dans le zodiac, estomac sensible s'abstenir, mais ça valait vraiment le coup. Dès le début, on a pu voir des rorquals et des bélougas. On a du filer bien plus au nord pour voir des baleines.
Pour être arrosé, on a été arrosé, voir même trempé/baigné, on a peu être pas été arrosé par la baleine mais ça a été tout comme... Au début, on a bien rigolé mais pour le retour un peu moins. On avait l'impression d'être des marins pécheurs à la recherche de morues. Avant le retour à la terre, on a pu voir la chute du "caribou qui fait pipi". Ils ont donnés ce nom là à cause de la couleur de l'eau (qui est jaune) !





Une fois sortie du zodiac, bien trempé, on est tous remonté dans le car, pour 5h de route direction Montréal.
On avait tellement froid qu'on c'est changé discrètement dans le car en pyjama, et oui, on avait pas prévu de vêtements de rechange. On c'est arrêté quelques minutes aux chutes de Montmorency, afin de prendre quelques clichés.
On est arrivé à Montréal bien fatigué et sentant l'humidité. Que du bonheur!

Parc olympique et Petite Italie

Lundi après midi, petit tour dans l'observatoire, afin de voir tout Montréal et après on a filé en direction du marché jean talon et dans le quartier de la petite Italie.




Le soir on a préparé nos sacs à dos pour partir à Québec et Tadoussac.

lundi 27 septembre 2010

Plateau Mont Royal

Hier, direction le plateau, ou on a marché dans l'avenue du Mont Royal pour voir les différentes boutiques et café et rejoindre aussi la rue Fabre, célèbre pour ses duplex et triplex.


On c'est posé dans le parc La Fontaine et on a ainsi nourrit les écureuils. C'était assez folklo, car quand t'en nourrit un 5 autres débarquent... Et ils n'ont pas peur.


video

Le soir, repas chez "la pataterie Go Jo" ou Auré a pu goûter à la poutine.

Demain matin départ pour Québec et Tadoussac, retour mercredi soir.

samedi 25 septembre 2010

Le quartier des musées

Hier, on est passé au renseignements touristiques pour se renseigner sur une excursion. Du coup, on a réservé pour le "Baleines Express" avec Exploratours. On part pour 2 jours, du mardi au mercredi. La première journée on visite Quebec et la deuxième journée on part pour Tadoussac à bord d'un zodiac pour une durée normalement de 3h avec la compagnie AML. Espérons qu'on aperçoive des baleines!

Après on a exploré le "quartier des musées" ou appelé aussi "le Mille Carré Doré". On y trouve de nombreuses demeures d'époque, des galeries d'art, des boutiques chic, et le musée des Beaux Arts.



On est redescendu vers Atwater, pour voir l'ancienne patinoire des Canadiens et se poser à une terrasse afin de dégusté un café moka au caramel anglais et une limonade au thé vert chez Starbuck. Et on a fini par le quartier le plus riche de Montréal, Wesmount.



Le soir, soirée sushis! On a eu les yeux plus gros que le ventre...

Centre ville

Hier matin, on a été invité à l'émission de télévision "les lionnes", une émission québécoises qui parle de sujet de l'actualité. Une des organisatrices nous a donné des places jeudi quand on se promenait dans le quartier place des arts. C'était bien sympatique. L'émission a durée même pas 1h. Voici le lien pour voir l'émission : "les lionnes, vendredi 24 septembre"


L'après-midi, on s'est promené dans les gros centre commerciaux de la rue Sainte Catherine, balade à travers les buildings du boulevard René-Lévesque et passage au centre Bell.


jeudi 23 septembre 2010

Balade dans le Vieux Montréal

Aujourd'hui, balade dans le vieux montréal, on a arpentées le port, la place Jacques cartier, la place des arts, le quartier chinois. On a marchées pendant plus de 6h. Le temps était pas avec nous, temps gris et froid.






On a craquées pour "Cup of tea" dans le quartier chinois. Du coup, on a achetées une tasse et du thé. On est repartit heureuse avec un magnifique sac. Il nous faut pas grand chose ^^.


Aurélia à Montréal

Hier, j'ai été cherché ma soeur à l'aéroport. Son avion avait 30 min d'avance, il est arrivé à 15h40, mais j'ai du l'attendre plus d'une heure avant qu'elle débarque. Pendant un moment j'ai cru que je l'avais loupée.
Du coup, on est partit de l'aéroport à 17h15, avec le bus 747, qui d'ailleurs était bien bondé.

On est arrivé à l'appartement à 18h30, on était assez fatigué, la valise d'Auré n'étant en plus pas légère, avec tout ses fromages (brebis, gruyère et un curé nantais) et ses conserves (de patté Hénaff et une de cassoulet). En tout cas, elle a fait des heureux!

mardi 21 septembre 2010

Cours de dessin


Aujourd'hui, j'ai eu mon premier cours de dessin. Je me suis inscrite au Centre d'art de la Salamandre, les cours sont donnés par France Guérin, ce sont des cours de dessin classique, tout les mardi soir de 18h à 21h, du 21 septembre au 7 décembre. Notre professeur touche à tout, elle fait aussi bien du dessin, que de la peinture (acrylique et huile), de l'aquarelle, du bidouillage informatique, de la céramique, des vitraux, ...

J'ai été acheter le matériel aujourd'hui, du matériel de base (gomme mie de pain, carré compté, fusain, carnet de feuille, carnet de croquis, une grande pochette ...), j'avais l'impression de refaire une rentrée en MANAA.
Ca fait du bien de redessiner, en plus l'atelier est à 15 min de chez moi à pied. Le seul inconvénient je dirais, c'est le niveau, on est 4-5 par cours et ce sont des débutantes, donc je me suis un peu ennuyer, mais ça va me remettre dans le bain et revoir les bases.

En allant au cours, qu'est-ce que je vois, "avenue Gascon" ! Incroyable, après la Léocadie Gascoin, voilà l'avenue Gascon. On est partout.

lundi 20 septembre 2010

La pataterie Go-Jo


"Fondamentalement hideuse et d'un mauvais goût de compétition, l'une des bâtisses les moins attrayantes du secteur abrite pourtant l'un des casse-croûtes les plus savoureux des environs.

Avec ses hot-dogs moutarde-chou parfait à 69c et ses hamburgers bien juteux à 1,49$$, pas étonnant que la salle à manger aux murs de stucco soit toujours pleine. A moins que ce ne soit la somptueuse murale célébrant la beauté champêtre du Stade Olympique qui ne fasse tout le charme du lieu. Une fresque digne des plus grands maîtres peinte il y a quelques années par un client talentueux, et représentant une montgolfière aux couleurs de la Pataterie, flottant près de la tour inclinée la plus célèbre au Québec. Une scène bucolique comme il ne s'en fait plus.

Egalement au rang des éléments à surveiller, le mobilier d'inspiration McDonald's, avec ses banquettes de plastique vert et gold et son menu affiché derrière le comptoir, présenté à l'aide des photos délavées les moins appétissantes en ville. N'empêche que depuis 27 ans, l'endroit continue, année après année, d'attirer une clientèle régulière et fidèle." (commentaire tiré du livre "Montréal Kitsch").

Montréal Kitsch



"Le voici le voilà, le tout premier ouvrage consacré entièrement aux endroits les plus colorés et aux personnages les plus excentriques de l’Île de Montréal. Un livre en contreplaqué imitation bois, trempé dans le pied de poule fluo, à consulter Coupe Longueuil au vent et 50 “tablette” en main.

Des électroménagers d’Ameublement Elvis aux langues de porc dans le vinaigre de la Taverne Davidson en passant par les apéros servis dans des ananas fumants au Jardin Tiki, le journaliste Sébastien Diaz nous fait découvrir un visage insoupçonné de la métropole québécoise. Ce livre est le résultat d’une centaine de visites et de folles nuits passées dans les endroits les plus improbables de Montréal, à réhabiliter un aspect trop souvent laissé de côté par les publications à vocation touristique.

Au menu:
• Les incontournables du kitsch
• Le où manger, où boire, où dormir, où faire son shopping, où se divertir et où combler ses besoins vitaux…
• donc du karaoké, de la bouffe bien grasse, des motels bruns foncés et quelques articles pour adultes seulement!
• Des anecdotes loufoques et des faits historiques peu connus
• Un itinéraire pour organiser vos futures virées kitsch
• Des palmarès renversants et des suggestions de musique et de films pour réveiller le Quétaine qui sommeille en chacun de nous
• Un livre au look du tonnerre, gracieuseté du collectif de design montréalais Rita Rita."

=> Mention spéciale au style d'écriture vraiment hilarant et délicieusement second degré à ce livre que j'ai acheter il y a un mois. L'écrivain Sébastien Diaz à beaucoup d'humour, j'ai ri a chaque page. J'ai pu remarqué que la plupart des magasins kitsch sont dans mon quartier :). J'adore!

vendredi 17 septembre 2010

Le blé d'Inde

Un soir j'ai tenter le fameux blé d'Inde, on en trouve partout à cette période de l'année.


Il faut juste décortiquer les épis et hop dans l'eau bouillante (sans sel) pendant 5 min, et c'est prêt à manger, avec bien sur un peu de beurre et du sel. Comme dise les québécois "c'est écoeurant!"

samedi 11 septembre 2010

6 mois


Voilà je viens de passer le cap des 6 mois, mon dieu que ça passe vite!
Je peux déjà dire que c'est bon je ne prendrais pas l'accent québécois (et heureusement) et que je m'y suis plutôt bien habituée.

Toute façon, dès la deuxième semaine, on est habitué à entendre les mots : "allô" (bonjour), "bonjour" (aurevoir), "du change" (de la monnaie), "un breuvage" (une boisson), "un char" (une voiture), "ta fête" (ton anniversaire),"un ustensile" (un couvert), "chum/blonde" (copain/copine), "bienvenue" (de rien), "une toune" (une chanson) "une liqueur" (une boisson non alcoolisé), "une job", "barrer une porte" ; ainsi qu'à leur tutoiement, les "comment ça va?" des vendeurs et des caissières que tu n'a jamais vu de ta vie. Au début, ça fait bizarre mais maintenant ça en devient sympathique.

Il faut plus de trois mois pour ne plus tiquer sur les mot "pantoute" (du tout), "icitte", "tabernacle", "stie d'calîce", "c'est correct", "t'es niaiseux" (t'es bête), "chialer" (se plaindre), "tanner" (ennuyer), "c'est plate", "être croche" (être mal foutu), "c'est écoueurant" (c'est fantastique), "kétaine" (ringard), "elle est fine" (elle est gentille), "magasinage", "pogner", "gogounes", "une mope"(serpillière), "abreuvoir" (fontaine), "un sous marin" (un sandwich) et j'en passe. Et leur transformation des mots anglais tel que "parté" pour une party. Ce qui est drôle, ce qu'il ya des mots de notre vocabulaire que les québécois ne comprennent pas. Par exemple un collègue ne savait pas ce que c'était une gazinière.

Il faut 6 mois pour accepter les "t" qu'il rajoute à la fin des mots français tel que "icitte", "au boutte", "j'ai faite mon devoir". Ou encore leur formulation de phrase "tu pense tu que ... ?", "tu sait tu?". Ensuite qui se dit "ensuite de ça" prononcé en "ensuite de tso", ce qui est d'une élégance...

Ils ont aussi des expressions qui vallent le détour :
"benvoyondon" (ça alors), "crisser son camp" (partir), "fait frette icitte" (on se les gèle ici), "mets-en" prononcé "mèzan" (tu l'as dit), "pas pire" (pas mal), "t'as pas un tip pour la waitress", "oh boy".

Après l'accent, Il faut vite s'habitué a ce que les grands magasins s'appelle des épiceries, des pâtisseries sont des traiteurs et à trouver dans les pharmacies de la nourriture (tels que des cartes de voeux, des chips, des jus de fruits, et des cochonneries) et bien sur un bureau de poste (ce qui est tout a fait normal), aux dépanneurs qui ont un aspect pouilleux mais qui parfois peuvent nous sauver la vie, aux restaurants qui n'ont aucun esthétisme mais font des mets fabuleux.
Vite enregistrer que les prix sont hors taxes, pour ne pas être surpris en caisse, laisser des tips au serveurs pour ne pas passer pour une mal polie.

Toutes ces petites choses font que c'est bon de vivre à Montréal! Je m'y suis bien adaptée, j'ai mes petites habitudes,comme aller à la fruiterie du coin pour avoir des fruits frais, aller dans les friperies dénichés des petites merveilles (tel que des sacs de grand-mère ou encore des petites jupes rétro), aller chez le dépanneur acheter le minimum syndical pour avoir au moins de quoi manger le matin, flâner place Jacques Cartier après le boulot, ...

Ce qui est bien ici , c'est que tout est ouvert le dimanche (adieu à la déprime), on peut faire ses courses à 11h du soir, manger à toute heure dans les restaurants, y'a toujours du monde. Le métro est propre, personne t'embête, c'est tranquille, personne n'est speed ou sous pression. Ils sont bien élevés tout le monde se met à la fine indienne pour monter dans le bus ou dans le métro afin que le premier arrivé soit le premier à bord. On peut aussi bien faire ses courses en pyjama, personne ne trouveras ca bizarre (j'ai jamais testé). On voit des écureuils a chaque coin de rue. Les gens viennent de toutes horizons.
Montréal, une ville qui ne dort jamais.